Passer des vacances en famille au Sri Lanka

Passer des vacances en famille au Sri Lanka

Le Sri Lanka est une destination qui attire de plus en plus de familles. Très apprécié par les surfeurs du monde entier mais aussi par tous les globetrotters, le pays est aujourd’hui une destination facile à programmer avec une famille et des enfants. Au pays des éléphants, des trains bleus et du thé, des plages de rêves entre vagues et tortues, des temples et des célébrations, le Sri Lanka est un vrai trésor pour des vacances extraordinaires avec les plus petits des voyageurs.
Voici quelques pistes pour rendre cette organisation plus aisée.

Le B.a-ba du Sri Lanka

Le Sri Lanka de l’Océan Indien a porté plusieurs noms : Tambapanni, Taprobane, Serendip et Ceylan. C’est une somptueuse île du sud-est de l’Inde. La pépite de l’Océan Indien compte plus de 22,23 millions d’habitants, composés de Tamouls, de Maures et de Singhalais. L’île est le berceau du Bouddhisme. L’État insulaire est la destination de prédilection des amateurs de farnientes et des familles avides d’aventures. Soleil, rencontres, découverte et loisir vous y attendent.

Où se trouve le Sri Lanka ?

Le Sri Lanka se trouve non loin des plus grandes routes maritimes qui desservent l’Océan Indien. Il est localisé à 31 km du sud-est de l’Inde. D’ailleurs, le pont d’Adam relie les deux pays. D’une superficie de 65 610 km2, l’île possède plusieurs ressources naturelles comme : le graphite, l’argile, l’énergie hydroélectrique, les pierres précieuses et les sables minéraux. Son relief est constitué de forêts épaisses, de massifs montagneux et de plaines. Les points culminants de Pidurutalagala et d’Adam’s Peak mesurent près de 2200 mètres d’altitude. Les deux zones sacrées accueillent des pèlerinages toute l’année.

Comment atteindre le Sri Lanka depuis la France ?

L’avion est le meilleur (seul) moyen pour arriver sur le sol srilankais sans risque. Aucune compagnie aérienne ne prévoit un vol direct depuis la France. Vous devez alors multiplier les escales soit :

  • · en Asie : Bangkok ou Kuala Lumpur ;
  • · au Moyen-Orient : Arabie Saoudite ou Dubaï ;
  • · en Europe : Istanbul, Londres ou Francfort.

Le Sri Lanka ETA (l’équivalent du visa) est nécessaire afin d’accéder au territoire. Le document, valable pour 3 mois, est récupérable auprès de l’ambassade du Sri Lanka à Paris.

Les aventuriers en quête de sensations fortes préfèrent le bateau. Pour l’expédition, faites escale en Inde. Dirigez-vous ensuite vers le port et louez un catamaran qui vous mènera vers la côte ouest du Sri Lanka.

À quelle période partir au Sri Lanka ?

La saison sèche demeure la période propice à une virée tropicale. Elle s’étale entre décembre et mars sur les côtes sud et ouest, mais de mai à septembre sur la côte est. La mousson ravage le territoire le reste de l’année.

La saison hivernale aborde un climat clément. Des brises légères et une température agréable marquent la période. Vous pouvez admirer en toute quiétude la splendeur de la nature : les montagnes, les rizières, les palmeraies et les villages de pêcheurs.

Pour visiter l’est, fixez une date entre février et septembre, période de sècheresse. Cette partie de l’île est peu fréquentée des touristes. Elle recèle des territoires inexplorés et des temples hindous aux mille couleurs. Toutefois, la saison de Yala (entre mai et août) est à éviter au risque de subir une précipitation en abondance.

Que faire durant vos vacances en famille au Sri Lanka ?

Après le passage du tsunami dévastateur de 2008, le Sri Lanka a subi de lourdes pertes. Heureusement, la nation renait de ses cendres et propose aujourd’hui de nombreuses animations.

Croiser les éléphants dans la réserve d’Uda Walawe

Les éléphants du Sri Lanka

Uda Walawe est un parc national qui abrite des éléphants, les mascottes de l’île. Le pachyderme est qualifié d’animal sacré. Il symbolise la sagesse, la mémoire ainsi que la bienveillance. Dans la culture bouddhiste, le géant endosse le rôle de gardien des temples. À l’entrée du parc attendent des guides touristiques qui se feront un plaisir de vous accompagner tout au long du safari. Partez à la rencontre de paons, de singes, de buffles et de crocodiles.

Visiter les plantations de thé à Ella

Après une visite d’Uda Walawe, traversez la ville d’Haputale à bord d’un scooter pour atteindre Ella, la région à thé. Les plantations verdoyantes font la part belle au paysage collinaire. Poursuivez la promenade au sommet du Little Adam’s Peak, à ne pas confondre avec le Adam’s Peak (la montagne de 5200 marches). Le site est le coup de cœur des amoureux de la nature. Une escalade de 20 minutes vous permet de profiter d’un panorama unique donnant sur Ella Rock.

Contempler les vestiges de son passé historique

La relique de la dent de Bouddha est un monument sacré qui mérite toute votre attention. Les bouddhistes lui attribuent des pouvoirs extraordinaires. Tous les ans, entre juillet et août a lieu le festival « Esala Perahera ». La procession religieuse dure 10 jours et glorifie les facultés mythiques du monument.

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1982, le site de Polonnaruwa est une petite merveille. Blotti au milieu des temples somptueux et les imposantes statues de Bouddha, le lieu incarne la culture hindoue dans toute sa splendeur.

Voyager à bord d’un train en direction vers Kandy

Capitale culturelle du Sri Lanka, Kandy est le centre de l’économie du territoire. Pour le découvrir, prenez le train. Le périple est une occasion de découvrir les autres facettes de Haputale et Badulla. Kandy profite d’une desserte exceptionnelle de bus et de trains. La ville est animée d’une multitude de commerces et de piétons. Quoi de plus agréable que de peaufiner une journée de découverte avec une promenade nocturne en famille sous le ciel dégagé.

Se prélasser au bord de la plage de Mirissa

Pour découvrir Mirissa, le bus est le moyen de locomotion le plus rapide. La plage s’étale sur plusieurs kilomètres et invite à la flânerie. L’eau cristalline apporte un brin de fraîcheur sous la chaleur écrasante du soleil. Laissez vos enfants se baigner dans l’eau transparente et prélassez-vous nonchalamment sur le sable fin. Par ailleurs, ce coin du Sri Lanka est le point de rendez-vous incontournable pour croiser des baleines bleues et des dauphins.

Déambuler dans les rues de Galle

Le séjour s’achève avec une visite de la ville de Galle, nichée sur la côte sud du Sri Lanka. Prononcé « gôle », la cité coloniale génère un sentiment d’isolation. Les remparts qui entourent la ville expliquent sans doute cette impression. À l’époque coloniale, ces barrières avaient été érigées afin de protéger la ville des menaces coloniales. Aujourd’hui, la forteresse conserve son charme d’antan. Le calme règne dans les rues, la circulation est fluide et l’ambiance est apaisante.

Les commentaires sont clos.